Parachute milite en faveur de changements des règlements et des lois, changements qui contribueront à prévenir les blessures graves et mortelles chez les Canadiens.

En 2018, notre Président-directeur général de l’époque, Steve Podborski, a témoigné en février lors des audiences publiques sur le Projet de loi 193, Loi Rowan de 2017 sur la sécurité en matière de commotions cérébrales.

Parachute a également participé en 2018 à une consultation auprès du ministère des Transports de l’Ontario sur le durcissement des pénalités applicables à la distraction au volant et la législation sur la sécurité dans les zones scolaires, appuyant leur mise en œuvre dès leur entrée en vigueur.

Parachute entretient des relations continues avec les ministères fédéraux de la Santé (y compris Santé Canada et l’Agence de la santé publique du Canada), des Transports et du Sport. Nous siégeons au sein de plusieurs comités fédéraux, notamment :

A dozen people sit around a boardroom table looking at the one man who is standing and talking, the Rt. Hon. David Johnston, Governor General of Canada
Personnel de Parachute lors d’une réunion du groupe de travail FPT de Sport Canada avec le très honorable David Johnston, alors gouverneur général du Canada.
  • Groupe de travail fédéral-provincial-territorial de Sport Canada sur les commotions cérébrales dans le sport : ce groupe de travail est composé de représentants de l’ASPC, de plusieurs ministères provinciaux et territoriaux qui sont responsables des commotions cérébrales et d’organismes nationaux tels que Hockey Canada, l’Association canadienne des entraîneurs, le Centre canadien pour l’éthique dans le sport ainsi que de représentants de plusieurs organismes nationaux de sport.

Parachute montre la voie à suivre

  • Nous mettons l’accent sur la mobilisation communautaire, la sensibilisation et l’offre de solutions.
  • Nous mettons en commun des pratiques exemplaires et des modèles de politiques qui ont un impact prouvé sur la réduction des blessures. 
  • Nous nous inspirons d’un cadre fondé sur des données probantes pour la prévention des blessures, cadre qui constitue un outil d’orientation pour les décideurs fédéraux, provinciaux, territoriaux et locaux.
  • Nous renforçons les capacités au sein des organisations et des collectivités, en appuyant l’adoption généralisée de politiques publiques dans les domaines prioritaires. 

Priorités politiques de Parachute

Prévention des chutes

Chez les personnes âgées, les chutes réduisent l’espérance de vie et génèrent des coûts élevés des soins de santé. Pour la toute première fois, le nombre de Canadiens de plus de 65 ans est plus élevé que celui des personnes de moins de 19 ans, de sorte qu’il devient plus important que jamais de veiller à prévenir les chutes chez les aînés. Les politiques qui visent à assurer un environnement sécuritaire et à soutenir les activités permettent aux personnes âgées de conserver leur autonomie, leur santé et leur forme physique.

Collisions automobiles

Il s’agit d’une des principales causes de blessures et de décès évitables au Canada. La mise en œuvre de politiques, de normes et de lois efficaces concernant l’environnement bâti et les mécanismes d’application de la loi permettront de réduire les blessures et d’améliorer la sécurité des Canadiens sur la route, qu’ils soient automobilistes, passagers, cyclistes ou piétons.

Sécurité à domicile

Qu’il s’agisse de chutes par des fenêtres ouvertes ou des dangers d’étranglement avec les couvre-fenêtres à cordons, nos maisons et les produits que nous utilisons peuvent être conçus différemment pour prévenir les blessures, en particulier chez les jeunes enfants. La maison est également un endroit où l’on trouve des produits dangereux comme des médicaments et des produits de nettoyage, et l’empoisonnement est un problème de santé publique beaucoup plus grave qu’on ne le reconnaît généralement, les enfants étant particulièrement à risque d’empoisonnement accidentel.

Sports et loisirs

Prévenir les blessures et garder les Canadiens actifs vont de pair. Les politiques sur les blessures liées aux sports et aux loisirs – comme les protocoles de gestion des commotions cérébrales, le port obligatoire à tout âge de vêtements de flottaison individuels et du casque de vélo – mettent l’accent sur la gestion des risques pouvant souvent survenir dans le cadre de la pratique sportive.