Les urgences de nature respiratoire comme la suffocation, l’étranglement et le risque de rester coincé sont l’une des principales causes de décès liés aux blessures chez les enfants canadiens.

On estime que 44 enfants de 14 ans et moins meurent chaque année au Canada d’étouffement, de suffocation, d’étranglement et que 380 autres sont hospitalisés pour des blessures graves.

Les enfants qui survivent à de telles blessures peuvent souffrir de lésions cérébrales parce qu’ils ont été privés d’oxygène pendant un certain temps. Les principales menaces qui pèsent sur la respiration des jeunes enfants sont l’étranglement par des objets tels que des cordes ou des cordons de stores et l’étouffement dans des berceaux ou des lits. 

Conseils pour prévenir l’étranglement et la suffocation

S’assurer que les enfants dorment dans un environnement sécuritaire.

Éliminez ou modifiez les objets de la maison qui présentent des risques courants d’étranglement, y compris les cordons de stores ou de rideaux.

Si vous avez de vieux couvre-fenêtres à cordon :

  • Coupez les cordons courts et attachez-les bien en hauteur pour les garder hors de portée de votre enfant.
  • Placez les meubles pour enfants, comme les berceaux, les lits, les chaises hautes et les parcs de jeux, loin des cordons des stores et des rideaux.
  • Utilisez des couvre-fenêtres sans cordon, comme des rideaux sans cordon ou des volets roulants, car ils sont plus sûrs pour les enfants.
  • Jetez les stores de fenêtres plus anciens équipés de cordons intérieurs (cordons verticaux qui maintiennent ensemble les lames des stores) qui peuvent former une boucle si un enfant les tire.

Pour en savoir plus sur la sécurité des cordons de stores et de rideaux.

Créer un règlement et le faire appliquer. 

Il s’agit d’une mesure très efficace pour réduire le nombre de blessures et de décès. Par exemple, en 2019, le ministre de la Santé a annoncé des modifications réglementaires qui protégeront mieux les Canadiens, particulièrement les enfants, contre les blessures ou les décès causés par les couvre-fenêtres à cordon.