Le vélo permet de se déplacer de façon saine et respectueuse de l’environnement et réduit également le risque de multiples maladies chroniques grâce à la pratique de l’activité physique. Cependant, les cyclistes peuvent se blesser à vélo et ces blessures peuvent être graves ou mortelles, surtout lorsque les conducteurs de véhicules automobiles frappent des enfants.

Des routes sûres

Pour assurer la sécurité des usagers de la route vulnérables, il faut d’abord un environnement sûr, notamment :

Close-up of a bike lane with orange bollards
  • La réduction des limitations de vitesse dans des zones clés telles que les zones scolaires et les rues résidentielles.
  • Des voies cyclables séparées et autres zones désignées.

Un environnement plus sûr augmente la probabilité que les enfants survivent s’ils sont percutés par un automobiliste.

73 pour cent des décès à vélo au Canada sont liés à une collision avec un véhicule à moteur.

Ce que les conducteurs peuvent faire

Réduisez votre vitesse. Dans toute situation où des véhicules à moteur partagent la route avec des usagers vulnérables tels que des cyclistes et des piétons, les conducteurs devraient maintenir leur vitesse à 30 km/h. Les conducteurs doivent être particulièrement prudents dans les zones scolaires où les enfants peuvent se rendre à l’école ou en revenir à bicyclette.

Assurez-vous de laisser de l’espace aux cyclistes sur la route et soyez conscient du fait que les portes des voitures stationnées risquent de s’ouvrir.

Voies cyclables séparées

Les voies cyclables séparées sont un excellent moyen de s’assurer que les cyclistes demeurent en sécurité près des routes. Ces voies permettent de maintenir les conducteurs vulnérables à l’écart de la circulation automobile sur les routes achalandées, réduisant ainsi les risques de collision entraînant des blessures et faisant en sorte que les cyclistes ne soient pas heurtés lorsque les portières des véhicules s’ouvrent.

Conseils de sécurité

Les annonces de service public – « Bike safe », le vélo en toute sécurité – comprennent des messages clés fondés sur des données probantes, produites en quatre langues : français, anglais, chinois et punjabi – veuillez consulter la bibliothèque de ressources au bas de la page.

Planifiez au préalable votre itinéraire pour assurer votre sécurité 

Des aires désignées sont en place pour la sécurité de tous. L’utilisation de ces itinéraires est une excellente option pour les cyclistes moins expérimentés afin qu’ils puissent acquérir confiance et compétences dans un environnement sécuritaire.

Vous pouvez trouver d’excellentes pistes adaptées pour les cyclistes en faisant une recherche en ligne : la section Ressources de cette page vous donne trois exemples. En planifiant votre randonnée, vous pouvez vous assurer que l’itinéraire que vous choisissez est sûr. 

Restez sur le côté droit de la route

  • Au Canada, soyez toujours sur le côté droit de la route, dans la même direction que la circulation. Cela vous rend plus visible pour les conducteurs qui peuvent voir vos signes manuels de circulation.
  • Lorsque vous roulez avec des enfants, demandez-leur de suivre votre exemple en faisant une seule file et en répétant tous les signes de la main que vous faites.
  • En tant qu’automobiliste, assurez-vous de laisser de l’espace aux cyclistes sur la route et soyez conscient des risques liés à l’ouverture des portières. 

Vérification

Assurez-vous que le vélo soit bien ajusté à la taille de la personne et prenez l’habitude de faire une vérification du vélo avant de monter en vous assurant que les pneus soient gonflés et que les freins fonctionnent correctement. 

Soyez prêt

  • Informez-vous sur la sécurité à bicyclette et les règles de la route.
  • Assurez-vous d’utiliser des signes manuels appropriés et de respecter tous les panneaux de signalisation.
  • Les parents peuvent demander à leurs enfants de montrer le signal pour l’arrêt, le virage à droite et à gauche avant de monter sur leurs vélos. Ce jeu peut être amusant lorsque vous vous préparez à faire une randonnée à vélo en famille.
  • Les adultes devraient rappeler aux enfants de toujours descendre de leurs vélos lorsqu’ils traversent la rue. 

Protégez votre tête : portez un casque

Close-up of a child with a properly fitted helmet on a bike
  • Les traumatismes crâniens sont l’une des principales causes de décès chez les enfants à bicyclette. Un casque de vélo bien ajusté et correctement porté peut faire une différence considérable, réduisant le risque de traumatismes crâniens graves dans une proportion pouvant atteindre 60 pour cent.
  • Utilisez la règle 2V1 pour l’ajustement du casque : l’avant du casque doit être placé deux doigts au-dessus de votre sourcil, les sangles forment un « V » sous vos oreilles et vous pouvez passer un doigt entre la sangle et le menton.
  • Apprenez-en davantage sur les casques pour vélos.

Être vu et entendu

Assurez-vous que les conducteurs peuvent vous voir lorsqu’il fait nuit ou lorsque la lumière est faible, comme à l’aube et au crépuscule.

  • Portez des vêtements colorés. Les vêtements réfléchissants sont efficaces la nuit lorsqu’ils sont captés par les phares des voitures, mais moins efficaces à l’aube et au crépuscule. Les vêtements et accessoires de couleur fluorescente sont plus visibles dans ces conditions de faible luminosité.
  • Équipez votre vélo de feux clignotants et de réflecteurs pour augmenter la visibilité.

Équipez votre vélo d’une sonnette qui fonctionne. Elle vous permet d’attirer l’attention des autres cyclistes et piétons en leur faisant savoir que vous êtes à proximité ou que vous les dépassez. Votre voix est un outil qui fonctionne également bien ! 

Enfants à bicyclette

Âge sécuritaire – vélo sur la route

  • Vers l’âge de 10 ans, les enfants acquièrent les habiletés physiques et les capacités de raisonnement qui sont importantes pour faire du vélo sur la route, notamment se déplacer dans la circulation, traiter plusieurs éléments d’information dans des situations qui nécessitent une réaction rapide. Leur capacité à rouler sur la route dépend également de leur expérience et de l’environnement dans lequel ils se trouvent, par exemple des zones à forte circulation.
  • Les enfants plus jeunes devraient être accompagnés d’adultes ou d’enfants plus âgés lorsqu’ils font du vélo, surtout lorsqu’il y a de la circulation. 

Il est judicieux d’aider votre enfant à acquérir progressivement des compétences. Pour vous aider à décider si votre enfant est prêt à prendre la route en vélo, sortez avec lui pour savoir comment il réagit à la circulation et réfléchissez aux éléments suivants :

Male couple biking with child wearing helmets
  • Les routes qui l’entourent (par exemple rues avec beaucoup de circulation ou nombreuses intersections à traverser).
  • Le niveau de pratique de votre enfant à faire du vélo dans les rues.
  • Les connaissances de votre enfant des règles de la route.

Facteurs sociaux qui influent sur la sécurité à vélo

Parachute reconnaît que les personnes qui vivent dans des quartiers à faible revenu sont plus susceptibles d’être blessées à cause de facteurs tels que des environnements bâtis dangereux. De plus, en améliorant l’accès aux services de santé, à l’éducation, au revenu d’emploi, à un logement de qualité et à un environnement social de meilleure qualité, nous réduisons les taux de blessures. Nos suggestions pour prévenir les blessures à vélo devraient s’accompagner de changements à l’environnement bâti comme l’aménagement de voies cyclables séparées dans nos collectivités et l’application des règlements municipaux pour réduire la vitesse. Il a été prouvé que ces mesures réduisent les taux de blessures partout où elles sont mises en œuvre.