Les véhicules tout-terrain (VTT) sont des machines puissantes dont le fonctionnement exige force et compétence. Il est donc logique d’apprendre aux enfants à conduire tôt. 

Faux.

Les VTT causent plus d’invalidités permanentes (communément appelées « blessures invalidantes ») et de décès que la plupart des autres activités sportives ou récréatives. Les enfants et les jeunes n’ont pas les connaissances, le développement et les compétences nécessaires pour conduire ces véhicules en toute sécurité. L’utilisation de VTT par les enfants a entraîné des blessures graves et des décès. 

Conseils de sécurité

  • Les conducteurs de VTT doivent être âgés de 16 ans ou plus.
  • Limitez la puissance du moteur. La vitesse excessive est un facteur de risque majeur en ce qui concerne les décès liés aux VTT.  
  • Portez un casque conforme à la norme recommandée pour les motocyclettes. Une commission américaine sur la sécurité des produits de consommation a constaté que le port du casque pouvait réduire de 64 pour cent le risque de traumatismes crâniens non mortels en VTT et de 42 pour cent le risque de décès.
  • Ne conduisez pas un VTT sur les routes et autoroutes. 
  • Conduisez toujours sobre.  
  • Respectez les instructions du fabricant pour l’utilisation, l’entretien et les limites de passagers du VTT. 
  • Respectez l’environnement extérieur. Assurez-vous de votre visibilité sur l’environnement extérieur et de pouvoir réagir à temps pour éviter toute personne, tout objet, arbre ou tout autre danger. 
  • Suivez un programme de formation à la conduite en VTT. 
  • Si le VTT est conçu pour transporter un passager, conduisez avec beaucoup de prudence, particulièrement avec les jeunes enfants qui peuvent avoir de la difficulté à se tenir sur le véhicule dans les virages serrés ou sur les routes accidentées.